Détatouage

Il existe 2 méthodes pour enlever un tatouage raté: le laser ou le remover.

Le remover est une suspension qui interagit avec un pigment et l’éjecte de la peau progressivement. Il peut enlever le tatouage des lèvres ou des sourcils et également le tatouage sur le corps. La méthode est douce et convient à tout le monde. Seule la méthode laser peuvent rivaliser avec elle. Dans les cas difficiles, on peut combiner le laser et le remover.

On différencie les removers acides, salins et alcalins.

Dans mon salon j’ai choisi de travailler avec des removers alcalins.

Les removers contenant des composants alcalins, tels que l’hydroxyde de sodium, l’hydroxyde de potassium, le calcium, sont utilisés pour l’élimination chimique des pigments de toute composition et couleur.

Lorsqu’on utilise un remover alcalin, la formation de cicatrices ou d’inflammation est uniquement possible en cas de violation grave par le client des règles de soins après la procédure. Les removers alcalins contiennent souvent du CaO, de la chaux vive. En entrant en contact avec l’eau, la chaux vive se transforme en chaux éteinte Ca(OH)2. Cette réaction chimique dégage beaucoup de chaleur. Dans les 72 heures qui suivent l’intervention, la surface traitée ne doit pas entrer en contact avec de l’eau.

Avantages de la procédure :

Les avantages de l’utilisation d’un remover pour le détatouage sont les suivants :

  • peu de douleur;
  • après 4-5 jours, vous pouvez utiliser des produits cosmétiques, mouiller la peau affectée;
  • les croûtes sont petites, imperceptibles;
  • la séance est rapide (prend 10 à 20 minutes);
  • risque minimal des brûlures et d’hyperpigmentation ;
  • l’œdème est minime;
  • convient à tous les types de peau;
  • enlève le pigment indépendamment de sa couleur ;
  • peut être exécuté par une esthéticienne.

 

Contre-indications

  • HIV, SIDA;
  • diabète;
  • Grossesse ;
  • Allaitement ;
  • Tendance à former des chéloïdes;
  • Peau très sensible;
  • Troubles de coagulation sanguine ;
  • tumeurs malignes;
  • Prise des médicaments hormonaux ;
  • Prise des anticoagulants ;
  • Immunité affaiblie ;
  • chimiothérapie préalable;
  • l’épilepsie.